Accueil.html

« Nul effet provenant de la raison ne peut durer toujours, parce que les désirs des hommes changent suivant les influences du ciel. »

Dante- La divine comédie


Cette situation ubuesque est largement due aux partis politiques. Ces instances ne sont plus les lieux de débat, d’où sortent les idées arbitrées par les électeurs et mises en œuvre par leurs représentants.


Les partis sont devenus des écuries d’où sortent les champions qui s’affrontent lors du grand derby quinquennal. De telles structures produisent de l’uniformité. La parole est monopolisée par le chef de file et tout doit tourner autour de lui. Il n’y a pas de place dans un tel dispositif pour des idées originales qui n’auraient pas reçu l’imprimatur de l’entourage. La pensée unique procède de la parole unique.


Les partis ne sont pas les seuls bénéficiaires de cette simplification à l’extrême. Les médias ont tout à y gagner. Les analyses sont simplifiés et les stratégies facile à décrypter. Le manichéisme est toujours plus simple à décrire et à comprendre, que la nuance.





Libérer la parole publique, exister


Propositions d’actions


Présentation


Des acteurs inaudiblesDes_acteurs_inaudibles.html

Les grands gagnants

Libérer la paroleLiberer_la_parole.html
La méthodeLa_methode.html
PrésentationPresentation.html

Propositions

d’actions

Des_acteurs_inaudibles.html
Liberer_la_parole.html
Propositions_dactions.html
La_methode.html
Presentation.html

Stratégies politiques